Expat Life·Intégration

Retour vers le passé

Depuis le continent, rien ne me le laissait penser. Mais c’est en emménageant de ce côté de La Manche que j’ai découvert le penchant « moyennageux » de l’Angleterre. C’est à croire que les autochtones ont tellement kifé cette période de notre histoire, qu’ils ont décidé de rester y vivre et d’évoluer beaucoup moins vite que le reste de la planète.

  • Tu sais tes poubelles, dont tu te sers consciencieusement tous les jours pour jeter des sacs poubelles afin qu’ils soient, ensuite, ramassés par ces chevaliers des temps modernes, qui nous sauvent en nous débarrassant nos trop nombreux déchets ? Et bien figures-toi que les habitants de Birmingham ne les possèdent que depuis mi novembre. 2015. Avant ça, tu n’avais qu’à faire un tas de sacs poubelles devant ta maison, en attendant LE jour de ramassage des ordures. Tranquille. Pour le recyclage ? DETENTE. Deux petits baques. De toutes façons, who cares ? Ils ne sont ramassés qu’une fois toutes les deux semaines. Enfin. Pour le plastique et le carton. Les autres, j’ai pas encore compris quand ils sont censés l’être.
  • Les, FUCKING, tickets de trains. Quand je dis train, je parle de celui qui est un savant mélange entre un RER et un métro et desservant Birmingham city centre et les quartiers alentours. Donc, saches qu’ici, quand tu achètes un ticket, il est daté du jour même et valide exclusivement pour ce même jour. Si tu veux vraiment un billet pour le lendemain tu peux le prendre, mais seulement à partir de 15h. A savoir également, que sur le quai de ma station (je précise hein, ça n’est peut être pas le cas de toutes) il n’y a qu’une seule machine. Pour les 2 quais. Sans pression.
  • Le bus. La découverte un peu amère sur le coup. Depuis peu il est désormais possible d’avoir une carte rechargeable, mais sans ce précieux sésame, tout utilisateur se doit d’avoir l’appoint en pièces sonnantes et trébuchantes afin de se voir confier un ticket. Et saches que sauf exception, ton chauffeur est tout à fait à même de te demander de sortir faire de la monnaie et de prendre le prochain bus. Testé et approuvé un jour férié (le gros kif). Les bus sont encore un peu archaïques et aucun de ceux que j’ai pu avoir le plaisir de prendre ne donnait le moindre indice sur le noms des arrêts effectués. A toi d’estimer au piffomètre (si tu ne connais pas la ligne de bus et le quartier) si tu es proche de l’arrêt souhaité ou non.

On va s’arrêter là pour aujourd’hui 🙂 ! Pas la peine de préciser non plus que toutes les entreprises, qui te livrent à domicile, estiment qu’il y a forcément une femme au foyer qui ne bouge pas son cul de ta maison. Beaucoup de créneaux horaires sont entre 7am et 7pm, pépouze. Et comme il y a forcément quelqu’un chez toi, on peut te livrer ta commande en avance sans te prévenir 🙂

Mais sinon, le UK c’est quand même cool hein!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s